Rugby Club Côte Basque - Baleak Stadium

DANS L’ANTRE DU « BALEAK STADIUM »

Imaginé par le Fondateur du Rugby Club Côte Basque, Jean-Ignace ETCHETA Junior, et conceptualisé par le célèbre architecte Patxi Astiazarran, le « Baleak Stadium », ou Stade de la Baleine, a été inauguré en 2010 en présence de la Présidente de l’Europe Sandra Chaplin et de la star mondiale Madriona, cantatrice aux cinq voix, dont le simple souvenir de l’interprétation de « Gernikako Arbola » donne encore la chair de poule.

Ce stade « vaisseau » flottant au large de la Côte, de 185.000 places, 5  niveaux et 400 mètres de long, unique en son genre a été construit sur le principe des plateformes pétrolifères géantes et de l’aéroport international du Kansaï au Japon.

Un casino, placé sur la partie haute de l’édifice, 7 restaurants, 18 bars-buvettes et 3 discothèques, -aux sols translucides qui, placées sous le niveau de la mer  permettent de voir passer des bancs de thons attirés par les chinchards lâchés pour l’occasion-,  permettent autant de célébrer les victoires des joueurs du Rugby Club Cote Basque surnommés “les Arrantzales” que d’admirer les lumières de la Côte, du Sud des Landes et de l’extrémité de la pointe de l’Espagne.

Tout le Pays basque s’y amasse venant même de « l’autre côté*» comme on dit ici : le flot des 185.000 supporters y débarque par bateaux entiers, ferries, navettes hydroptères ou encore via le métro sous-marin. Des hélicoptères sont spécialement affrétés pour les VIP déposés sur la toiture amovible du stade.

Des tribunes hautes, les plus populaires, les trois clubs historiques de supporters,  Petit chevalPirates et  Belharra, se déchaînent. Ils font partir des tifos gigantesques lors de l’entrée des joueurs et sont les seuls habilités à projeter des hologrammes durant les hymnes et chants partisans. Les nouveaux supporters peuvent rejoindre à tout moment l’un de ces groupes d’ultras en fonction de leurs propres sensibilité,  personnalité et racines.

Chacun des groupes possède déjà des dizaines de milliers de membres et ce même au-delà du territoire local.

L’équipe visiteuse ressent rapidement cette ambiance unique et atypique faite de chants partisans, de bruits de craquements,  d’un océan souvent déchaîné et d’une redoutable et éternelle équipe d’ Arrantzales du RCCB prête à en découdre à la vie / à la mort…

Le Baleak Stadium a reçu le prix Civil Engineering Monument of the Millennium décerné tous les 10 ans par l’A.S.C.E. (American Society of Civil Engineers). C’est le seul édifice  sportif de tous les temps a avoir obtenu cette distinction.